Truites

(En cours d'élaboration)

N. Sci. : Salmo trutta

809545760_17f53a7982.jpg?v=0
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Chordata
S/s Embranchement Vertebrata
Superclasse Osteichthyes
Classe Actinopterygii
S/s Classe Neopterygii
Infraclasse Teleostei
Superordre Protacanthopterygii
Ordre Salmoniformes
S/s Ordre Salmoniformes
Famille Salmonidae
Sous-famille Salmoninae
Genre Salmo
Salmo trutta
Linnaeus, 1758
Caractéristiques
Répartition Europe et Nord de l'Asie
Biome Variable
Taille (max) 140 cm (ssp. lacustris)
Période d'activité Diurne
Alimentation Carnivore
Mode de vie Aquatique

Description

La truite fario est un poisson de la famille des salmonidés. D'une longueur moyenne allant de 25 à 140 cm, elle possède un corps élancé, fusiforme parfaitement adapté à une nage rapide. La truite fario comme tous les salmonidés à la particularité de posséder une nageoire adipeuse (située entre la nageoire dorsale et caudale). Sa tête possède un museau pointu et une bouche possédant des petites dents.
Cette espèce est polymorphe

Souches génétiques, morphes et sous-espèces

Il existe deux grandes souches génétiques et plusieurs morphes et sous-espèces.
Les deux souches sont la souche atlantique, généralement à dominante et comportant de nombreuses taches, et la méditérranéenne, à dominante sombre comportant peu, voire pas de taches.
Les morphes et sous-espèces sont s. trutta trutta, connue sous l'appellation de truite de mer, s. trutta fario, la truite de rivière, s. trutta lacustris, la truite de lac et s. trutta macrostigma, la truite corse.

La truite de mer

Egalement appelée truite argentée, blanche ou saumonée. Ce morphe est migrateur et, à l'instar du saumon avec qui il est parfois confondu, passe une partie de sa vie en mer avant de venir se reproduire en rivière. Les truites de mer mesurent en moyenne 40 à 50 cm pour un poids moyen de 1 à 2 kg, cependant des individus dépassant le mètreet pesant jusqu'à 7 ou 8 kilos peuvent également être observés. Sa teinte est à dominante argentée lorsqu'elle est en mer et a tendance à brunir au fur et à mesure de son avancée en eaux douces lors de sa migration.

La truite de rivière

Aussi appelée truite fario, truite commune ou truite sauvage européenne.

Confusion

Les sous-espèces s. trutta trutta et s. trutta lacustris peuvent parfois être confondues avec le saumon atlantique. De façon générale, les confusions sont également possibles avec de nombreuses autres espèces de salmonidés, notamment au stade juvénile.

Habitat et répartition

Habitat

La truite fario aime une eau claire, froide, venant des lieux élevés, coulant avec rapidité sur un fond pierreux. On la trouvera donc aisément dans toutes les eaux de montagne, dans les rivières et les ruisseaux, aussi bien que dans les lacs, mais plus rarement dans les eaux stagnantes ayant un fond boueux (il lui faut une eau très aérée).
Elle ne peut vivre et se reproduire que dans les eaux fraîches à forte teneur en oxygène. On la rencontre sur la partie supérieure des fleuves et rivières.
C'est un poisson robuste qui peut remonter de rapides courants et sauter à une grande hauteur. Ainsi, en France, la truite fario est retrouvée dans les Pyrénées jusqu'à l'altitude de 2 270 m, et dans les Alpes jusqu'à 2 000 m.

Répartition géographique

La truite de mer est surtout présente sur les petits fleuves de Bretagne et de Normandie où elle a bénéficié des programmes développés pour le saumon atlantique (Touques, Bresle, Orne, etc …). Il semblerait, depuis quelques années, que la capture de truite de mer remontant les fleuves côtiers du sud de la France soit de plus en plus fréquente. Ce qui vient contredire l’idée, initialement soulevée, que la mer Méditerranée était beaucoup trop salée pour y abriter la truite de mer.
La truite fario est très répandue sur l’ensemble du territoire puisque cette truite est l’espèce autochtone de nos rivières françaises. Présente essentiellement en tête de bassin, elle fréquente aussi bien le plus petit ruisseau de haute montagne que la grande rivière de plaine pourvu que l’eau y soit vive, froide et bien oxygénée. En effet, hormis la pollution chimique, le seul facteur pouvant limiter sa répartition géographique est bien la température qui va l’écarter très souvent des parties basses (zone aval) des grands cours d’eau.
La truite de lac peut être rencontrée en France uniquement dans les grands lacs naturels ou de barrages comme le Bourget, le Léman, Annecy, Serre-ponçon, Enchanet et quelques autres. Présente dans les massifs montagneux, on la trouve aussi bien dans les lacs des Alpes, des Pyrénées ou le Massif Central.
La truite corse, quand à elle, est endémique à cette île depuis plus de 150.000 ans

Informations supplémentaires !

Ici, il sera question d'informations bonnes à connaître sur l'animal présenté.

Complément 1

Est-il dangereux ? (les risques seront présentés, de même que les mesures à prendre) Est-il protégé ou soumis à une quelconque législation ? (pour les animaux menacés, les espèces invasives et nuisibles, etc… Si possible, préciser les textes de loi {livre rouge des espèces menacées, code rural, article des conventions de Washington ou de Berne…}).

Comp. 2

Dans une optique de survie, est-il consommable ? Si oui, comment le capturer ? (technique de chasse, piégeage, pêche à employer).

SOURCES (toujours utiles sinon obligatoires ici !)

Image : Flickr


Faune - Poissons

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License